Besoin de reconnaissance: le satisfaire ou s'en libérer?
Amour de soi

Besoin de reconnaissance: le satisfaire ou s’en libérer?

Cet article est une réponse à la question « Quelle est ma meilleure astuce pour satisfaire mon besoin de reconnaissance? », posée par Nicolas du blog « Développer sa confiance » dans son événement inter-blogueurs auquel il m’a proposé de participer. J’ai accepté sa proposition; vous découvrirez dans la suite de cet article ma réponse à sa question.

Besoin de reconnaissance: le satisfaire ou s’en libérer?

Je vous propose d’y répondre en 3 ÉTAPES.

1ère étape: Besoin de reconnaissance extérieure

1) Besoin de reconnaissance extérieure pour se construire

C’est ce qu’enseigne Abraham Harold Maslow (1908-1970), psychologue américain humaniste, dans sa célèbre pyramide de Maslow. Je rappelle les 5 niveaux de besoin qu’il décrit, de la base à la pointe :

  • besoins physiologiques: faim, soif, sexualité, respiration, sommeil, vêtements, mouvement, élimination
  • besoins de sécurité: stabilité physique-émotionnelle-mentale, ordre, protection, structure, sens aux choses et à la vie
  • besoins d’appartenance: amour, affection des autres, donner et recevoir, famille, groupes
  • besoins d’estime: appréciation des autres et reconnaissance
  • besoin d’accomplissement: réalisation de soi, mission de vie, et je vous conseille la lecture de l’article de Nicolas sur la raison d’être .

Vous pourrez trouver ailleurs des variantes dans la description et l’interprétation des différents niveaux de besoin de cette pyramide.

Cette pyramide peut être rapportée aux différents domaines de vie. Certain-es auront par exemple une meilleure estime d’eux-mêmes dans leur milieu professionnel que personnel.

Le besoin de reconnaissance appartient au 4ème niveau: celui de l’estime de soi.

2) Besoin de reconnaissance pour augmenter l’estime de soi

Je vous suggère de (re)lire mon article: « Confiance en soi ou estime de soi? »

L’image de soi se développe dans l’enfance, parfois très tôt : en savoir plus dans l’article sur la constitution de la confiance en soi.

Les enfants sont des éponges et toutes les interactions ont des conséquences sur leur devenir.

Ils ont besoin d’interactions et d’amour pour se connaître, s’aimer et grandir.

Ils ont besoin d’être reconnus pour ce qu’ils sont et non pas pour ce qu’on veut qu’ils deviennent.

Les compliments, les bonnes notes, les valorisations, les succès, satisfont le besoin de reconnaissance et augmentent un peu l’estime de soi.

Les critiques, les jugements, les désaccords perturbent le besoin de reconnaissance et diminuent beaucoup l’estime de soi.

Bon an mal an, quelle que soit la forme de reconnaissance donnée par les autres, l’enfant construit sa personnalité.

Il sait qu’il a besoin d’exister en dehors des autres et de se connaître. Il est cependant influencé par l’extérieur.

À l’âge adulte, il s’est forgé un ego comprenant toutes ses facettes et ses croyances, une vision plus ou moins juste de lui-même, plus ou moins valorisante, pour s’adapter à la vie en société.

3) L’ego dans le besoin de reconnaissance

Si vous avez acquis une bonne connaissance de vous-même, de vos qualités, talents, défauts, l’ego devrait avoir peu d’influence sur vous. Dans le cas contraire, il risque de vous détourner de votre nature véritable.

« Puisque l’ego est en soi une identité secondaire, il cherche à s’identifier à des objets extérieurs. Il a un besoin constant d’être défendu et nourri. Les choses auxquelles il s’identifie le plus communément sont les biens matériels, le statut social, la reconnaissance sociale, les connaissances et l’éducation, l’apparence physique, les aptitudes particulières, les relations, l’histoire personnelle et familiale, les systèmes de croyance et souvent aussi, les formes d’identification collective, qu’elles soient d’ordre politique, nationaliste, racial, religieux ou autre. Vous n’êtes rien de cela.»

Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle

Reconnaître l’ego: 15 points

2ème étape: Passer de la reconnaissance extérieure à la reconnaissance intérieure

C’est une étape difficile qui passe par :

  • la connaissance de soi
  • la guérison de ses blessures
  • la confiance en soi
  • la récupération de son pouvoir

1) La connaissance de soi

Se re-connaître !

S’apporter de la reconnaissance par la connaissance de soi.

Le blog « Développer sa confiance » vous emmène d’ailleurs à la découverte du MBTI, un outil d’évaluation psychologique qui catégorise la population en 16 profils, communément appelés « types ». C’est donc une aide à la connaissance de soi qui va se poursuivre tout au long de la vie.

2) La guérison de ses blessures

Se sont formées dans le petite enfance des blessures de rejet, d’abandon, de trahison, d’injustice et parfois d’humiliation.

Ces blessures sont activées :

  • lorsque vous vous sentez : rejeté-e, abandonné-e, humilié-e, trahi-e, et/ou dans l’injustice
  • lorsque vous avez peur
  • lorsqu’une personne ou une situation vous fait vivre une émotion désagréable
  • lorsque vous êtes touché-e par l’attitude ou le comportement de quelqu’un envers vous
  • lorsque vous souffrez émotionnellement.

Votre réaction vient de votre interprétation en fonction du vécu de votre passé.

Les autres ne sont pas responsables de votre façon de réagir.

Quand vous êtes influencé-es, ce n’est jamais la faute de l’autre. 

Revenez à vous et entrez en contact avec VOUS: votre senti, vos émotions, vos peurs, premiers pas vers la conscience, donc l’acceptation, pour aller vers la guérison.

JE VOUS ACCOMPAGNE SI BESOIN.

Accepter, c’est s’observer, sans jugement de bien ou mal.

Sans rentrer dans le détail de chaque blessure, voici quelques comportements et ressentis liés aux blessures:

– Celui  ou celle qui a une blessure d’injustice active ne se sent pas apprécié-e à sa juste valeur, ni respecté. Il s’est aperçu très jeune qu’on l’appréciait pour ce qu’il faisait, plus que pour ce qu’il était.

– Celui ou celle qui a une blessure de rejet active doute de son droit à l’existence, recherche l’amour du parent du même sexe et se demande ce qu’il fait sur cette terre.

– Celui ou celle qui a une blessure d’humiliation active pense être indigne de recevoir un compliment et brime sa liberté en voulant être au service des autres pour être une bonne personne.

– Celui ou celle qui a une blessure d’abandon active a manqué de nourriture affective ou physique ou du genre de nourriture désiré; il a besoin de sécurité et recherche l’attention.

– Celui ou celle qui a une blessure de trahison active a besoin de confiance et de se sentir important-e.

3) La confiance en soi

La confiance en soi est l’assurance, le courage qui vient de la connaissance de sa propre valeur. C’est un état de bien-être intérieur qui vient de la reconnaissance de ses forces, ses faiblesses et ses limites.

Se connaître soi-même suppose la capacité d’identifier clairement ses émotions, ses peurs, ses blocages.

L’estime de soi est la bonne opinion qu’on porte sur soi-même. ESTIMER vient du latin « aestimare » = évaluer → Comment se voit-on ? Aime-t-on ce qu’on voit ?

Quelques actions pour la renforcer:

  • Se regarder et se parler devant un miroir, avec amour.
  • Se dire des phrases d’estime de soi :
    • « Je suis capable »
    • « Je m’aime, je me respecte, j’ai beaucoup d’estime pour moi »
    • « Je considère mon corps comme mon plus grand ami et guide sur la terre et je réapprends à le respecter, à l’accepter et à l’aimer comme il se doit »
    • « Je suis le seul maître de ma vie et toute conscience autre que la mienne en moi est relâchée et chassée immédiatement »
  • Avant d’aller se coucher, exprimer 20 qualités que l’on a, car le subconscient enregistre tout et ne prendra ainsi que du bénéfique.
  • Affirmation de soi :
    • « Je veux être moi-même »
    • « J’ai le droit d’être qui je suis à tout moment ».

4) La récupération de son pouvoir

Dépendre de la reconnaissance extérieure est une dépendance affective et touche l’être.

Nous ne dirigeons pas notre vie lorsque la reconnaissance vient de l’extérieur. Nous ne sommes pas à l’écoute de nos vrais besoins, de notre cœur, de notre nature si l’extérieur contrôle notre vie.

Le monde extérieur est utile pour devenir conscient de ce qui se passe dans notre monde intérieur, pas pour décider à notre place.

Nous sommes constamment entourés de toutes sortes d’influences.

Nous sommes libres d’accepter celles qui nous conviennent et de rejeter celles qui ne nous conviennent pas.

Voilà pourquoi il est si important de devenir plus conscients, plus éveillés, afin de ne pas nous laisser manipuler et influencer à notre insu.

Vous n’avez aucun pouvoir ou contrôle sur l’extérieur. En revanche, vous avez du pouvoir sur vous-même.

« C'est à nous de décider si nous voulons croire que nous souffrons À CAUSE de quelqu’un ou d’une situation ou bien si nous souffrons POUR apprendre sur nous. Que choisissez-vous ? »

Lise Bourbeau
« Souviens-toi que ce qui te cause du tort, ce n’est pas qu’on t’insulte ou qu’on te frappe, mais l’opinion que tu as du tort qu’on te fait. »

Frédéric Lenoir, La sagesse expliquée à ceux qui la cherchent
« Se conformer aux désirs des autres peut nous éloigner de ce qu’on est. Être soi-même. »

D’après « Femmes qui courent avec les loups » de Clarissa Pinkola Estés
« Pensez par vous-même. Soyez le joueur d’échec, pas le pion. » 

Ralph Charell dans La semaine de 4 heures, Timothy Ferriss

Aimez-vous comme vous êtes!

3ème étape: Reconnaissance intérieure

Mon astuce pour “satisfaire mon besoin de reconnaissance” est 
de m’apporter ma propre reconnaissance, sans attendre la reconnaissance extérieure.

1) Incarner votre essence

VOUS RECONNAÎTRE et intégrer que SI VOUS ÊTES NÉ-E, C’EST QUE VOUS AVEZ VOTRE PLACE sur cette terre.

« Je pense donc j’existe » René Descartes → « J’existe donc je suis »

Si vous êtes né-e, c’est que vous avez votre place, un point c’est tout!

Et plus besoin de reconnaissance extérieure ou de validation !

Votre âme a choisi de venir faire l’expérience de la vie terrestre.
Pourquoi?
Pour grandir en conscience et pour expérimenter l’amour dans la matière?
Observer votre évolution sans forcer les choses.
Vous êtes satisfait, c’est peut-être votre ego, et c’est OK.
Vous vous sentez inspiré-e, c’est peut-être votre âme, et c’est juste!

2) Manifester de la gratitude envers la vie

Reconnaître toutes les RICHESSES en VOUS et AUTOUR de Vous, tous les cadeaux de la vie.

« Merci d’être vivant, merci de respirer, merci de voir, de sentir, d’entendre. »

Laurent Gounelle, Le jour où j’ai appris à vivre

 

« Demeurez dans un état de gratitude. Témoignez de la reconnaissance pour l’air que vous respirez, pour vos organes qui fonctionnent en harmonie, pour l’intégrité de votre corps, pour le sang qui coule dans vos veines ».

« Remerciez ce cœur qui continue à battre et cette force invisible dont dépendent ces battements. »

Le pouvoir de l’intention, Dr Wayne W. Dyer

 

« Je suis reconnaissant pour ce que je suis et pour ce que j’ai. Mon action de grâce est perpétuelle. Je ne cesse d’être surpris en constatant à quel point on peut se satisfaire de petits riens – la simple sensation d’exister. »

Henry David Thoreau,  Je suis simplement ce que je suis

3) Ne pas chercher à plaire

Ne cherchez plus à recevoir de gratitude venant de l’extérieur.

Affranchissez-vous du regard des autres et suivez le chemin de votre âme en accord avec votre nature divine.

«Les gens bien dans leur peau ne sont pas tout le temps en train de s’inquiéter de ce qu’ils ont dit ou fait. Ils ne sont pas tout le temps en train d’essayer à faire plaisir aux autres et être tout pour tout le monde. Ils sont tout simplement à l’aise avec qui ils sont.»

Dominique Loreau, Kakebo 2018

Quoi que vous fassiez, vous trouverez toujours quelqu’un à qui votre comportement ne conviendra pas, comme dans l’histoire de “La famille et son âne”:

La famille et son âne


Il était une fois un couple avec un fils de 12 ans et un âne. Ils décidèrent de voyager et de voir le monde.

Ainsi, ils partir tous les 3 avec leur âne sur le dos duquel était installé l’enfant.

On entendit :
« Regardez ce jeune mal élevé sur le dos de l’âne et les pauvres parents âgés qui tirent les rênes. "
Alors la femme dit à son mari : « Ne laissons pas les gens dire du mal de notre enfant. »

Le mari le fit descendre et monta sur l’âne.

A l’arrivée au deuxième village, les gens murmurèrent :
« Regardez comme le misérable laisse la pauvre femme et le gamin tirer l’âne alors qu’il est installé  bien confortablement dessus. »

Alors ils décidèrent de faire monter la femme sur l’âne pendant que le père et le fils tireraient les rênes.

Quand ils passèrent par le troisième village, les gens dirent :
« Pauvre homme, après avoir travaillé toute la journée, il doit en plus transporter sa femme sur son âne ; et le pauvre enfant, à quoi peut-il s’attendre avec une telle mère ? »

Ils se mirent d’accord et décidèrent donc de monter tous les 3 sur l’âne avant de reprendre leur voyage.

En atteignant le village suivant, ils entendirent les villageois dire :
« Ils sont bêtes, plus bêtes que l’âne qu’ils conduisent ; ils vont leur casser la colonne vertébrale. »

Les 3 malheureux décidèrent alors de descendre et de marcher à côté de l’âne.

Mais en passant à la ville suivante, ils entendirent les gens dirent d’eux en souriant :
« Regardez ces 3 idiots, à pied, quand ils ont un âne qui pourraient les transporter. »

Conclusion : se libérer du besoin de reconnaissance !

« Il y aura toujours des gens pour te critiquer et dire du mal de toi. Il te sera difficile de trouver quelqu’un qui te satisfasse, quelle que soit ton attitude,

Alors VIS COMME TU LE PENSES
AIME
FAIS CE QUE TE DICTE TON CŒUR, TON ÂME
FAIS CE QUE TU RESSENS »

Pour vous libérer du besoin de reconnaissance:

« CHANTEZ, RIEZ, DANSEZ et VIVEZ intensément chaque moment de votre vie avant que le rideau ne tombe et que l’œuvre ne se termine sans applaudissements. »

Charlie Chaplin

JE VOUS ACCOMPAGNEsi besoin sur votre chemin de transformation et d’évolution de conscience. Contactez-moi 😉! À bientôt

 

7 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :