Défi,  Relaxation,  Respirations,  Sophrologie

Comment respirer? Découvrez 5 techniques simples de respiration pour vous apaiser

Cet article qui propose des techniques de respiration à pratiquer en conscience est le premier d’une série.

Vivre, c’est respirer. Respirer, c’est vivre.

Vous pourrez changer le nom des respirations à votre convenance. Ils sont donnés à titre indicatif. Il n’y a pas de bonne façon ou de mauvaise façon de faire, mais juste une expérience dans l’instant présent. Respirer en conscience dans la simplicité.

Vous aurez peut-être l’impression de connaître certaines respirations et ce sera vrai. Ce qui compte n’est pas de connaître mais de re-connaître, c’est-à-dire de savoir si cette technique est utile pour VOUS; et pour ceci, seule l’expérience donne une réponse.

Vous pourrez lire le texte de chaque respiration, l’enregistrer puis l’écouter. Ce sera plus facile dans un premier temps.

Vous pourrez pratiquer en position assise, couchée ou debout. La position sera parfois indiquée, mais vous pouvez toujours choisir ce qui est le mieux pour vous. De la même façon, vous pourrez inspirer la plupart du temps par le nez et expirer par le nez ou par la bouche.

Vous pourrez choisir parmi ces techniques de respiration votre préférée et l’utiliser quotidiennement, voire plusieurs fois par jour, même dans un lieu public, en forêt… Puis observer comment vous vous sentez avant et après. Vous pourrez même inventer, mélanger plusieurs techniques, pour créer VOS TECHNIQUES DE RESPIRATION.

Si des sensations physiques désagréables surviennent (comme une ankylose, une gêne, une douleur), ne vous laissez pas submerger ou contrarier; bougez légèrement, pour être toujours dans une position confortable, ou incluez cette sensation dans la pleine conscience, puis revenez au souffle.

Respirer, c’est:

  • ne rien attendre
  • augmenter votre vibration
  • calmer votre mental
  • vous centrer
  • relâcher les tensions…

Si vous vous posez une autre question, une réponse peut-être ICI 😊

Respiration pleine conscience

  • Asseyez-vous sur votre siège bien confortablement, en posture de méditation, dans une position droite et équilibrée.
  • Laissez votre esprit s’apaiser quelques instants…
  • Vous pouvez fermer les yeux.
  • Prenez conscience des différentes parties du corps qui prennent appui sur le siège.
  • Dans un espace et du temps rien que pour vous.
  • Connectez-vous à votre respiration, à l’air qui entre et qui sort de votre corps naturellement.
  • Respiration automatique sans effort.

La pleine conscience consiste à rester continuellement présent-e à votre souffle, sans l’oublier ni vous laisser distraire.    Respirez calmement et naturellement…

Concentrez toute votre attention sur le souffle qui va et vient…

Soyez présent-e à la sensation que crée le passage de l’air dans les narines, à l’endroit où vous le percevez avec le plus d’acuité… peut-être à l’entrée du nez… ou un peu plus à l’intérieur… ou encore plus haut vers les sinus…

Puis concentration sur les mouvements de va-et-vient de l’abdomen ou des poumons qui accompagnent la respiration …

Concentrez-vous de la même façon sur les cycles suivants… et ainsi de suite respiration après respiration… sans tension… mais sans tomber dans la torpeur…

La conscience du souffle est limpide et sereine…

Respirations pour chasser les idées inutiles

Vous êtes installé-e tranquillement, confortablement, prêt-e à passer un moment pour vous, de méditation ou de respiration, comme vous voulez l’appeler, et des idées surviennent, étrangères à la détente! Que faire?

Plutôt que de vous dire “ce n’est pas pour moi”, “je n’y arriverai jamais”, voici quelques astuces lorsque les pensées surgissent de façon inopinée:

  • Regardez vos idées comme des nuages qui passent dans un ciel tout bleu.
  • Faites comme si le téléphone sonnait chez le voisin: notez que vous entendez la sonnerie mais que vous n’avez pas à répondre; cela ne vous dérange absolument pas; vous restez centré(e) sur vous-même.
  • Sachez que tous les bruits que vous percevez, qu’ils soient mentaux dans votre tête ou à l’extérieur, peuvent être perçus comme un train qui passe et disparaît, ou intégrés et absorbés par votre détente.
  • Imaginez l’averse qui dissipe les masses de poussière soulevée par le vent pour laisser place au ciel pur et lumineux.
  • Retournez simplement à votre souffle… comme le papillon revient sur une fleur après avoir voleté à droite et à gauche sans raison apparente.
  • Laissez vos idées traverser le champ de votre conscience comme l’oiseau passe dans le ciel sans laisser de trace.
  • Concentrez-vous sur un objet puis revenez à votre respiration.
  • Ou choisissez la distraction comme objet de concentration et dirigez votre attention sur votre souffle.

Respiration calmante

C’est une respiration toute simple mais très efficace.

L’expiration est ici plus longue que l’inspiration et il n’y a pas de suspension respiratoire entre l’inspiration et l’expiration.

Vous inspirez profondément à votre rythme puis vous expirez lentement comme si vous souffliez doucement dans une paille.

Faitez au moins 5 respirations de cette façon.

Puis si vous le souhaitez, pour prolonger ce moment de calme, vous pouvez vous concentrer sur une image qui évoque la détente, l’harmonie (un lieu, un sujet, une couleur…)

Respiration énergisante

À pratiquer plutôt debout

Contrairement à la respiration calmante précédente, l’inspiration est ici plus longue que l’expiration.

Il n’y a pas de suspension respiratoire entre l’inspiration et l’expiration.

Vous pouvez choisir d’expirer d’un seul coup, par la bouche, comme pour éteindre des bougies posées sur un gâteau d’anniversaire.

Respiration qui réchauffe le corps

Position debout ou assise

On peut positionner une main sur le ventre et l’autre au niveau de la région lombaire.

  • 1: Inspiration par le nez en mettant une main sur le ventre pour le sentir gonflé
  • 2: Expiration par le nez en relâchant le thorax puis en sentant le ventre se dégonfler
  • 3: Respiration (inspiration et expiration) lente puis de plus en plus rapide, comme une locomotive, jusqu’au moment où vous voulez récupérer.
  • 4: Récupération détente. Bougez un peu la tête (tête en arrière, tête en avant…). Temps neutre ou temps d’observation.
  • Vous pouvez reprendre plusieurs fois en fonction de votre ressenti.

Temps neutre ou temps d’observation

Temps neutre ou temps d’observation sont des moments qui suivent vos expériences de respiration. Vous pouvez les vivre l’un après l’autre, dans l’ordre que vous voulez ou choisir l’un d’eux en fonction de ce que vous ressentez dans l’instant.

Temps neutre: ce temps marque la fin d’une technique de respiration, pendant une même technique de respiration lorsque vous voulez faire une pause, ou entre 2 techniques de respiration différentes.

Ne rien faire, être dans l’instant présent, ne rien vouloir, laisser faire.

Temps d’observation: ce temps marque aussi la fin d’une technique de respiration en observant vos sensations corporelles (bien-être, chaleur, envie de bouger, de vous étirer…), émotionnelles (joie, paix intérieure…) ou mentales (apaisement…).

Séances en direct avec moi sur demande

Vous pouvez aussi lire mon article: Prendre soin de soin de soi, est-ce être ou faire ?

“Il y a plusieurs raisons à cette importance accordée au souffle. Comme il faut que l’objet de la pratique n’endorme pas l’attention, il y a un avantage à se concentrer sur “une cible mouvante”: il est plus facile de fixer son attention, sans la fatiguer à l’excès, sur quelque chose qui reste là mais n’est jamais immobile. C’est pourquoi nous pouvons rester fascinés et éveillés pendant de longs moments devant les vagues de la mer, les flammes du feu ou le passage des nuages: toujours là mais jamais identiques. Il en est de même de notre souffle: toujours présent et toujours mouvant. Aucune respiration n’est jamais exactement semblable à la précédente ni à la suivante.”

Méditer, jour après jour, Christophe André

Pour me suivre sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.