différence entre le mental et l'ego.
Connaissance de soi

Quelle différence entre le mental et l’ego?

Cet article sur la « Différence entre le mental et l’ego » est une vision à un instant T et un éclairage personnel, illustrés par quelques écrits d’Eckhart Tolle et d’Osho. Peut-être aurez-vous une autre perception.

Il complète l’article « Ego ou égoïsme? Reconnaître l’ego en 15 points  » dans lequel vous pourrez trouver entre autres:

L’ego ou le mental en premier ?

Comme pour l’œuf ou la poule, qui a précédé l’autre ?

Je dirais LE MENTAL car dans le dictionnaire encyclopédique Quillet de 1953 qui a accompagné mon enfance, le mot EGO n’est pas inscrit.

J’ai trouvé en revanche « égo-altruiste »: « Qualifie la coexistence, dans l‘âme, des sentiments égoïstes et altruistes combinés: par ex., l’amour de la gloire, l’amour-propre. Pour les morales évolutionnistes l’égo-altruiste est un état de passage entre l’égoïsme fondamental et l’altruisme social. »

Et pour « égoïsme » :

« Défaut de celui qui rapporte tout à soi. Amour excessif ou même exclusif de soi. »

ou

« Amour de soi, qui est un des instincts les plus profonds de l’homme, et qui se retrouve chez tous. »

Le développent personnel a fait évoluer cette définition que vous pourrez trouver ICI.

Le mot « ego » n’était donc pas utilisé en français alors qu’il existait en latin.

En latin, EGO = MOI.

Mais de quel MOI s’agit-il ?

Quelle est la différence entre le mental et l’ego ?

Qu’est-ce que l’ego ?

L’ego est l’ensemble de nos personnalités qui ont des mémoires et des croyances.

Ce sont des voix qui nous parlent.

Ce sont aussi des rôles que nous avons appris et que nous jouons.

Nous avons appris qu’il faut avoir le BAC, avoir un-e conjoint-e, une voiture, une maison, un animal de compagnie, inscrire nos enfants à des activités, partir en vacances, faire du bénévolat, avoir une résidence secondaire…

Nous sommes conditionnés.

Nous jouons le rôle de mère, de père, de grand-mère, de grand-père, d’enfant devant un parent même à 40 ans, le rôle de chef d’entreprise, de maire, de professeur-e… et adoptons les attitudes qui vont avec.

« Dès l’enfance, quand vous allez à l’école et qu’on vous enseigne l’ambition, on vous empoisonne: devenez riche, devenez puissant, devenez quelqu’un. Personne ne vous dit que vous avez déjà la capacité d’être heureux. Tout le monde dit que vous ne serez heureux que si vous remplissez certaines conditions – si vous avez assez d’argent, une grande maison, une grosse voiture – ceci et cela – à ce moment-là seulement, vous pourrez être heureux. Le bonheur n’a rien à voir avec ces choses-là. Le bonheur n’est pas une réalisation, c’est votre nature. »

« Quittez toutes ces idées stupides que la société vous a imposées. » Osho, Joie

Devenez conscient-e de ces modes de fonctionnement.

Sont-ils justes par rapport à qui vous êtes aujourd’hui ?

« L’ego est le centre de l’obscurité. » Osho, Joie

Qu’est-ce que le mental ?

Le mental est à la fois :

un programme qui nous a été légué à la naissance et que nous avons intégré au fil de nos expériences,

un outil de réflexion et d’analyse.

Nos expériences marquantes s’accumulent dans une sorte de « bibliothèque mentale ».

Certaines thérapies enseignent une manière de ranger sa bibliothèque ou d’acquérir de nouveaux livres dans ses rayons.

Nous nous constituons, au fil des expériences agréables ou désagréables, une «bibliothèque de douleurs» et «une bibliothèque de bonheurs». Ces livres ou ces souvenirs acquis dans l’enfance confèrent à chaque souffrance de l’âge adulte une signification particulière. (Pr Lejoyeux Michel, Les secrets de nos comportements).

Le mental, dans son aspect négatif, mène à la séparation, au jugement, à l’illusion, au mensonge.

Certains l’appellent le mental inférieur ou l’intellect.

Le mental, dans son aspect positif, parfois appelé mental supérieur ou intelligence, est un outil d’organisation et de concrétisation, «un outil, un instrument qui est là pour servir à l’accomplissement d’une tâche précise. Une fois cette tâche effectuée, vous déposez votre outil. » Eckhart Tolle

Et Eckhart Tolle l’exprime ici :

« L’identification au mental crée chez vous un écran opaque de concepts, d’étiquettes, d’images, de mots, de jugements et de définitions qui empêchent toute vraie relation. Cet écran s’interpose entre vous et vous-même, entre vous et votre prochain, entre vous et la nature, entre vous et le divin. C’est cet écran de pensées qui amène cette illusion de division, l’illusion qu’il y a vous et « un autre », totalement séparé de vous. Vous oubliez un fait essentiel : derrière le plan des apparences physiques et de la diversité des formes, vous ne faites qu’UN AVEC TOUT CE QUI EST. Et quand je dis que vous oubliez, je veux dire que vous ne pouvez plus sentir cet état d’unité comme étant une réalité qui coule de source. »

« Penser est devenu une maladie et celle-ci survient quand les choses sont déséquilibrées. Par exemple, il n’y a rien de mal à ce que les cellules du corps se divisent pour se multiplier. Mais lorsque ce phénomène s’effectue sans aucun égard pour l’organisme dans sa totalité, les cellules prolifèrent et la maladie s’installe.

Le mental est un magnifique outil si l’on s’en sert à bon escient. Dans le cas contraire, il devient très destructeur. Plus précisément, ce n’est pas tant que vous utilisez mal votre « mental »; c’est plutôt qu’en général vous ne vous en servez pas du tout, car c’est lui qui se sert de vous. Et c’est cela la maladie, puisque vous croyez être votre mental. C’est cela l’illusion. L’outil a pris possession de vous. »

« Toutes les choses vraiment importantes – la beauté, l’amour, la créativité, la joie, la paix – trouvent leur source au-delà du mental. Et vous commencez alors à vous éveiller. »

« Il se peut même que vous vous surpreniez un jour à sourire en entendant la voix qui parle dans votre tête, comme vous souririez devant les pitreries d’un enfant. Ceci veut dire que vous ne prenez plus autant au sérieux le contenu de votre mental et que le sens que vous avez de votre moi n’en dépend pas. »

« Tous les véritables artistes, qu’ils le sachent ou non, créent à partir d’un état de vide mental, d’une immobilité intérieure. Puis c’est le mental qui donne forme à l’impulsion ou à l’intuition créative. »

Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tolle

Une idée qui surgit spontanément ne vient pas du mental car elle n’a pas encore été « pensée ». Elle provient de la conscience.

L’ego se sert de notre mental (c’est facile car nous pensons tout le temps!) et le mental alimente l’ego.

« L’Homme moderne, perdu dans la cacophonie des 60.000 pensées qu’il émet dans son corps mental par jour, oublie qu’il est un esprit. Il a perdu le contact avec lui-même se laissant attirer par les désirs de la matière. Il n’entend plus la voix de son cœur, il la repousse constamment de peur de perdre quelqu’un ou quelque chose. En fait, il ne se comprend plus lui-même. Il n’a plus de repères autres que ce qu’il entend dans sa tête. […]

L’Homme a oublié qu’il est essentiellement un être spirituel. C’est-à-dire un esprit incarné dans un corps physique.

Aujourd’hui, il est incarcéré dans la prison de son corps mental s’identifiant à l’une ou l’autre des pensées qui se présentent inopinément à son attention.

Il a perdu son identité profonde. […]

Le corps mental est un précieux outil de créativité s’il est alimenté par la vibration du cœur. S’il demeure dans la vibration de peur, il ne peut que se perdre derrière le rideau des ombres…»

Luma, Femme-Médecine, Traversée des mondes, Vitesse BBV, Éditions Wakan

Quelle est la différence entre le mental et l’ego ?

L’ego veut toujours plus.

Alors le mental demande toujours davantage.

« Peu importe ce que vous avez déjà, le mental n’arrêtera pas de demander davantage. Et comme il n’arrête pas de demander davantage, vous ne cessez pas d’avoir l’impression d’être vide, tant de choses vous manquent. Voyez-vous ce point ? Le vide est créé par le fait de demander davantage. Le vide n’est pas là, c’est une illusion, mais quand vous êtes pris dans le filet du désir, il semble très réel. Voyez que le désir est la cause de votre vide. Observez votre désir. Alors que vous l’observez, il disparaît – et avec lui, le vide. À ce moment là arrive un profond contentement. Vous vous sentez tellement plein que vous vous mettez à déborder. Vous avez tant que vous commencez à partager, à donner – donner pour la pure joie de donner, pour aucune autre raison. »

« Le mental cherche toujours la nouveauté. C’est ainsi que le mental vous attache toujours au futur. Il maintient en vous l’espoir, mais il ne livre jamais la marchandise – il ne peut pas. Il ne peut que créer de nouveaux espoirs, de nouveaux désirs. »

« Vos rêves éveillés à propos du futur ne sont rien d’autre qu’un passé modifié – mieux arrangé, mieux décoré, plus agréable, moins douloureux, plus plaisant. C’est ce que votre mental n’arrête pas de faire, et c’est ainsi que vous passez continuellement à côté de la réalité. »

« Le mental ne vous permettra jamais d’être heureux. »

Osho, Joie

L’ego = « moi je » ou « faux moi » qui se sert du mental pour sa survie.

Le mental et l’ego sont utiles pour vivre en société.

Mais point trop n’en faut: ne laissez pas votre mental contrôler votre vie et vous laisser dominer par vos émotions. Votre énergie risque de baisser et des malaises survenir (le mal-a-dit).

Quelle est la différence entre le mental et l’ego ?

L’ego est l’ensemble des personnalités de l’individu.

Le mental est l’outil qui sert l’ego (mental inférieur) ou le Soi (mental supérieur).

Finalement est-ce important ?

Qu’y a-t-il derrière le mental et l’ego ?

Derrière ou au-delà de l’ego et du mental, il y a le Soi ou la conscience d’être une âme incarnée dans un corps physique-émotionnel-mental.

La conscience ou le Soi a une compréhension illimitée et spontanée des choses. Elle sait. Elle est reliée au Tout et au Un à la fois.

Pour être heureux, c’est le cœur ou l’âme qui doit mener notre vie et non l’ego ou le mental.

Celui-ci peut néanmoins être au service du cœur par ses facultés d’analyse et de mise en pratique.

L’ego ne connaît pas le plan de notre âme sur Terre et veut diriger notre vie à travers notre mental.

Lorsque nous sommes joyeux d’une réussite, l’ego est ravi, alors que notre âme n’en a que faire.

L’âme recherche pour nous la paix, la béatitude dans la matière, la conscience de notre ÊTRE, mais le chemin pour y accéder est fait d’épreuves.

Que faire en pratique ?

  • Reconnaître l’ego : 15 points ICI pour le démasquer !
  • Dialoguer avec votre mental et reprendre les rênes de votre vie
  • Savoir que le mental n’aime pas le changement et va vous raconter des histoires (fausses)
  • Essayer de choisir des modes de pensée et de conduite nouveaux
  • Apprendre à dialoguer autrement avec vous-même
  • Établir régulièrement le silence mental et le calme émotionnel
  • Respirer en conscience → Comment respirer? 50 exercices respiratoires
  • Amenez la lumière dans votre être
  • Écouter votre âme.

💪Il faut beaucoup d’efforts pour désapprendre les habitudes mentales assimilées jusqu’à aujourd’hui.

🕷 Comme le serpent ou l’araignée, êtes-vous prêt-e à quitter votre vielle peau sans regarder en arrière?

« Dans la joie, vous existez un petit peu, mais dans la béatitude, vous n’êtes pas. L’ego s’est dissout ; c’est un état de non-être.

Bouddha l’appelle nirvana. Nirvana signifie que vous avez cessé d’être ; vous êtes juste un vide, infini comme le ciel. Au moment où vous êtes cette infinitude, VOUS ÊTES REMPLI PAR LES ÉTOILES et UNE VIE TOTALEMENT NOUVELLE COMMENCE. VOUS ÊTES RENÉ. » Osho, Joie

Merci d’avoir lu cet article sur la différence entre le mental et l’ego.

Je vous accompagne dans vos changements, prenez RDV

One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :