Communication,  Créer sa vie

Comment faire pour être ZEN ? 3 actions indispensables !

Partager 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien ! Telle est la proposition du blog Habitudes zen dans cet événement inter-blogueurs. Alors que ce blog regorge d’astuces, il propose de n’en retenir que 3! Quel challenge! Mais avant, je vous propose de découvrir un article de ce blog que j’ai apprécié, intitulé « Se contenter de peu » car il permet de s’alléger pour aller à l’essentiel. Ce pourrait être une 4ème action pour être ZEN.

Comment faire pour ÊTRE ZEN ? 3 actions indispensables !

  • Établir des relations saines avec les autres
  • Faire du sport
  • Passer à l’action juste

Première action : Établir des relations saines avec les autres

Comment faire pour ÊTRE ZEN ? Établir des relations saines avec les autres!

Nous sommes des individus sociaux.

Nous avons besoin de nous occuper de nous et d’avoir des relations avec les autres (pour mieux nous connaître notamment).

Mais nous pouvons profondément souffrir d’une relation de mauvaise qualité ou d’un manque de relation (sentiment d’être rejeté, manque d’amour dans la petite enfance…).

Avoir de bonnes relations, que ce soit avec ses amis, ses voisins, ses enfants, en couple, dans le travail, est essentiel pour ÊTRE ZEN au quotidien.

Vous avez donc besoin de soigner votre communication.

Ne pas attendre que les autres le fassent à votre place.

Cela s’apprend et se pratique.

Persévérer dans une communication non violente.

Je vais vous donner plusieurs pistes que je pourrais développer en atelier, en individuel ou dans un autre article.

Quelques unes ont été précisées dans l’article 6 clés pour communiquer en osant être soi.

Je veux insister dans cet article pour être zen sur 5 points.

1. Sortir du triangle infernal de Karpman persécuteur-bourreau / victime / sauveur

C’est fondamental.

C’est un triangle de conflit, de pouvoir ou de dévalorisation.

Dès que vous voyez que vous y entrez ou qu’on vous y invite, SORTEZ-EN IMMÉDIATEMENT ! FUYEZ ! NON MERCI.

Même si certains couples fonctionnent toute leur vie dans ce triangle, il est loin d’être apaisant.

2. Transformer les attentes en ententes

Repérez vos attentes.

Puisqu’on préfère en général que ce soit l’autre qui change, on ne perçoit pas aisément nos attentes.

On croit dur comme fer que c’est à l’autre de changer.

NON, c’est à vous d’identifier vos besoins et de voir:

– ceux que vous pouvez satisfaire vous-même

– ceux qui nécessitent un contact avec une autre personne et d’aller vers cette personne.

Si elle ne veut pas, n’insistez pas. Demandez à quelqu’un d’autre.

Exemples: aller au cinéma avec un-e ami-e, apprendre des danses de salon avec un-e amoureux-se.

3. Ne pas entretenir de relations toxiques

Apprendre à accueillir vos émotions pour ne pas décharger vos émotions sur les autres.

Inversement, ne pas être un réceptacle poubelle pour les autres (Jacques Salomé).

Établir des relations saines avec les autres suppose aussi d’avoir une relation saine avec soi-même (soi-m’aime).

4. Reconnaître les pièges relationnels

La manipulation est un piège.

On la débusque quand on fait vivre à l’autre ou qu’on ressent en soi de la peur ou de la culpabilité.

Reconnaître ces émotions, en parler sans agressivité ou s’éloigner de l’autre pour s’en occuper seul-e.

5. Connaître les 5 formes de communication

Les 5 formes de communication sont le partage, la question, la demande véritable, la demande d’aide cachée et le conflit.

Apprenez à les identifier.

Les 3 premières formes sont bien sûr à privilégier.

La première habitude pour ÊTRE ZEN est donc d’apprendre à communiquer dans le respect de soi et des autres et de S‘ENTRAÎNER TOUS LES JOURS.

2ème action : Faire du sport

Comment faire pour ÊTRE ZEN ? Faire du sport!

Le Larrousse donne 2 définitions au mot SPORT :

1. Activité physique visant à améliorer sa condition physique.

2. Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.

Je préfère la première définition.

Dans la seconde, il y a le mot « compétition », ce qui suggère l’intervention de l’ego.

Compétition veut dire gagner. Si tout le monde gagne, je suis d’accord. Si gagner suppose un perdant, nous sommes dans la dualité et le monde de l’ego.

L’ego peut rendre malheureux, déprimé, déçu.

Nous nous séparons de notre âme qui aime faire du sport :

– pour jouer, découvrir, tester,

– s’animer dans un corps en meilleure forme physique.

Si vous voulez « compétiter », alors faites-le avec vous-mêmes en observant vos résultats, en augmentant vos scores, etc.

Pratiquez le sport comme la vie, en terme d’expérience et non pas en terme de réussite ou d’échec.

Donc faire du sport, c’est avoir une activité physique, et c’est tout simplement: BOUGER SON CORPS.

Les bienfaits du sport sans excès ne sont plus à démontrer: meilleure humeur, énergie, disparition des attaques d’anxiété ou de panique, stabilisation du poids, libido, meilleur sommeil, renforcement du système immunitaire, réduction de la tension artérielle, protection contre les maladies cardio-vasculaires et contre certains cancers

Le sport :

– libère des endorphines qui ont un effet anxiolytique et antidépresseur

– rend le système parasympathique plus sain et plus fort.

Des milliers d’études et des méta-analyses existent que vous pouvez lire si vous le souhaitez en allant sur PubMed®.

Les patients qui faisaient de l’exercice régulièrement depuis au moins 5 semaines semblaient être « protégés » contre la peur et le désespoir: c’est ce qu’avait observé le Dr David Servan-Schreiber, psychiatre innovateur.

Dans le chapitre PROZAC OU ADIDAS de son livre « Guérir le stress, l’anxiété et la dépression, sans médicament ni psychanalyse », il relate l’expérience de Xaviera, dépressive, qui fumait 3 paquets par jour et avait « 10 kg de trop ».

Au bout de 3 semaines de jogging à son rythme, pratiqué 3 fois par semaine entre 20 et 30 minutes, elle allait mieux et s’apitoyait beaucoup moins mentalement sur son sort.

J’aime citer ce médecin et il ne faut pas oublier que c’est lui qui a importé en France la cohérence cardiaque.

Trouvez les sports qui vous plaisent et pratiquez-les selon vos capacités

Je m’amuse à trouver un sport pour chaque lettre de l’alphabet tellement il y a de possibilités:

Aviron, badmington, course, danse, escrime, frisbee, golf, handball, iaidō, jujitsu, karaté, lutte, msuculation, natation, ocathlon, plongée, quilles, rugby, saut, tricking, ulm, voile, water-polo, xare, yoga, zumba.

Un mot sur les excès car on pense aux bienfaits du sport mais on ne peut pas oublier les risques.

Un sport trop intense peut être contre-productif et entraîner des troubles de l’humeur, une baisse de la motivation, des micro ou macro-traumatismes, une fatigue, une hyperperméabilité intestinale, un état inflammatoire ou oxydatif chronique…

Le sport doit aussi être associé à une alimentation saine et une hydratation adéquate mais ce n’est pas l’objet de l’article.

Le sport pratiqué quotidiennement est une deuxième habitude qui permet d’ÊTRE ZEN en apportant un plus grand état de bien-être physique, émotionnel et mental.

3ème action : Passer à l’action juste

Comment faire pour ÊTRE ZEN ? Passer à l’action JUSTE!

Pas n’importe quelle action!

Passer à l’action permet de diminuer le stress, d’éviter les ruminations mentales, de tourner en rond.

Les 2 propositions précédentes :

  • Établir des relations saines avec les autres
  • Faire du sport

sont elles-mêmes des actions.

« J’ai peur de me tromper! » me dit-on parfois.

Si c’est le cas, ce sera une expérience pour savoir ce qui vous correspond davantage ou qui ce ne vous convient pas.

Les actes et les pensées sont inséparables.

Un acte est toujours la résultante d’une pensée.

Repérez si votre pensée vient de votre ego ou de votre âme (petite voix intérieure, Soi, moi profond… selon le nom que vous lui donnez) ?

Votre ego n’a pas à être la force directrice de votre vie car vous ne seriez plus en contact avec votre être véritable, votre nature profonde.

La volonté peut être au service de votre Être mais ne doit pas diriger.

Il est préférable de poser des actions provenant des pensées que vous soufflent votre âme pour avancer sur votre chemin évolutif.

Votre âme souhaite le meilleur pour vous.

Autrement dit, ne vous racontez pas d’histoire, soyez honnête avec vous-même.

Les actions justes:

– donnent du sens à votre vie

– sont en cohérence avec vos valeurs

– vous rendent vrai-e, authentique

– sont alignées à votre ÊTRE.

Cessez d’être gentil-le, SOYEZ VRAI-E, a écrit Thomas D’Ansembourg.

La capacité de penser, faire, dire et ressentir la même chose apporte une joie calme et une paix intérieure.

Cela suppose parfois d’oser avancer dans l’inconnu, de sortir des sentiers battus, de suivre son propre chemin, d’arpenter une voie nouvelle, unique.

Les histoires des autres peuvent être inspirantes comme celle d’Olivier Roland qui a eu « la chance de rater ses études » !

Mais l’expansion que souhaite votre âme pour vous dans la matière est unique.

Octroyez-vous tous les jours des moments de calme, de silence, que ce soit « ne rien faire », méditer, respirer en zazen, marcher en forêt, voguer sur un voilier… pour vous aligner, vous recentrer, et entendre le chuchotement de votre âme.

En accord avec vous-même, vos actions vous rendent zen

«Tant que notre âme et notre personnalité sont en harmonie, tout est joie et paix, bonheur et santé. Le conflit surgit quand notre personnalité s’écarte de la voie tracée par l’âme, soit par l’entraînement de nos propres passions, soit par la persuasion des autres.» Dr Edward Bach

Passer à l’action en cohérence avec son âme est la 3ème habitude pour ÊTRE ZEN.

Comment faire pour ÊTRE ZEN ? 3 actions indispensables:

RELATIONS SAINES + SPORT + ACTIONS JUSTES

Article complémentaire : 7 bases pour prendre soin de soi et de sa vie

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :